Biographie Française

Alain Coulombe, basse canadienne originaire du Québec, est l’un des chanteurs les plus dynamiques et les plus passionnants de sa génération.  Le public et la critique internationale apprécient sa grande musicalité, le velouté de son puissant timbre de basse profonde et la polyvalence de son jeu d’acteur, autant à la scène lyrique qu’au concert.  Au cours d’une carrière lyrique qui s’échelonne sur plus de vingt-cinq ans, il a eu le privilège de collaborer avec les chefs réputés Seiji Ozawa, Rafael Frühbeck de Burgos, Yannick Nézet-Séguin, Helmut Rilling, Richard Bradshaw, Kent Nagano, Bernard Labadie, Mark Albrecht, Edoardo Muller, Alain Altinoglu, Ingo Metzmacher et Richard Bonynge.

Cette saison, il a fait ses débuts au Festival de Salsbourg dans le rôle de Il Commendatore dans DON GIOVANNI, suivi d’un retour à l’Opéra National des Pays-Bas dans le rôle de Geronte di Ravoir dans MANON LESCAUT et de celui de Il Commendatore dans la production de DON GIOVANNI de l’Opéra de Montréal. Pour conclure la saison 2016/2017,  il incarne le rôle de Bishop Alexandre-Antonin Taché dans LOUIS RIEL de Harry Somers, production présentée à la Canadian Opera Company, au Centre National des Arts d’Ottawa, ainsi qu’au Festival d’Opéra de Québec.

La saison prochaine, il sera Timur dans TURANDOT à l’Opéra de Vancouver, Frère Laurent dans ROMÉO ET JULIETTE de Gounod à l’Opéra de Montréal, ainsi que la basse soliste de la MESSE DE REQUIEM de Verdi avec l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières.

La saison dernière, il retournait à la Scala pour y interpréter Der Doktor dans le WOZZECK d’Alban Berg.  Il était également Zuniga dans CARMEN de Bizet à la Canadian Opera Company, Sarastro dans THE MAGIC FLUTE avec l’orchestre symphonique de Sudbury,  ainsi que Le Père de Famille dans L’ENFANCE DU CHRIST de Berlioz avec le Pax Christi Chorale.

Durant la saison  2015/2016,  il a fait ses débuts à La Scala de Milan, où il a créé le rôle de Archangel Uriel et Third Man dans l’opéra CO2 de Giorgio Battistelli.  Il était également The French General Audebert dans la première canadienne de SILENT NIGHT de Kevin Puts pour le Calgary Opera, Un Vieil Hébreu dans le SAMSON ET DALILA de Saint-Saëns à l’Opéra de Montréal, Zuniga dans CARMEN de Bizet avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, ainsi que Le Fossoyeur dans DER ROSE PILGERFAHRT Op.112 de Schumann au Festival de Musique de Lanaudière.

Durant la saison 2013 / 2014, il faisait un retour à l’Opéra National des Pays-Bas en personnifiant Le Directeur du Casino dans LE JOUEUR de Prokofiev; il était également Zuniga dans CARMEN de Bizet avec Opéra Lyra Ottawa, Thésée dans HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau avec VOICEBOX : Opera In Concert et l’Ensemble Aradia, ainsi que Banquo dans MACBETH de Verdi à l’Opéra de Québec et Arkel dans PELLÉAS ET MÉLISANDE de Debussy avec Against the Grain Theatre.

En 2012 / 2013, on entendait Alain Coulombe dans le rôle de Banquo (MACBETH) avec le Pacific Opera de Victoria, ainsi que dans le rôle de Palémon (THAÏS) pour la compagnie VOICEBOX : Opera In Concert ; il était également George Benton (DEAN MAN WALKING), ainsi que le Comte des Grieux (MANON) avec l’Opéra de Montréal.

Dans son agenda de la saison 2011 / 2012, on peut lire qu’il participait à deux premières mondiales: il personnifiait le Lieutenant Gordon Muriel Flowerdew dans l’opéra MARY’S WEDDING du compositeur Andrew MacDonald et du librettiste Stephen Massicotte avec le Pacific Opera de Victoria.  Il faisait aussi ses débuts européens à l’opéra en incarnant le légendaire Clark Gable dans WAITING FOR MISS MONROE du compositeur Robin de Raaff  avec De Nederlandse Opera.  M.Coulombe était également le Comte Ceprano et la doublure du rôle de Sparafucile (RIGOLETTO) à la Canadian Opera Company, ainsi que Don Fernando (FIDELIO) à l’Opéra d’Edmonton.  Au concert, en première canadienne, il était Marcel (LES HUGUENOTS) avec la compagnie VOICEBOX : Opera In Concert de Toronto, soliste invité au GALA de l’Opéra de Montréal, dans le REQUIEM de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de Québec, ainsi qu’avec l’Orchestre National d’Espagne dans L’ENFANCE DU CHRIST de Berlioz.

Durant la saison 2010 / 2011, Alain Coulombe prenait part à deux productions de AIDA: dans le rôle du Roi d’Égypte à la Canadian Opera Company et de Ramfis à l’Opéra de Calgary.  Il était également Sparafucile (RIGOLETTO) au Michigan Opera Theatre ; Le bailli (WERTHER) à l’Opéra de Montréal ; ainsi que la basse soliste du REQUIEM de Verdi avec l’Orchestre Symphonique de Vancouver.

Lors de la saison 2009 / 2010, Alain Coulombe chantait Oroveso (NORMA) sous la direction du maestro Richard Bonynge à l’Opéra de Vancouver ; le Commandeur (DON GIOVANNI) sous la direction de Yannick Nézet-Séguin avec l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal ; Le Comte des Grieux (MANON) à l’Opéra Lyra d’Ottawa ; Zuniga (CARMEN) à la Canadian Opera Company et à l’Opéra du Manitoba ; ainsi que Montano (OTELLO) à la Canadian Opera Company.  En concert, il était la basse soliste au Gala du 50e anniversaire de l’Opéra de Vancouver ; dans la NEUVIÈME SYMPHONIE de Beethoven avec l’Orchestre Symphonique de l’Estuaire ; et dans le REQUIEM de Mozart avec l’orchestre symphonique de Pasadena.

Ces dernières années, nous avons pu apprécier ses interprétations de Sarastro (LA FLÛTE ENCHANTÉE) ; du Comte Ilya Rostov (GUERRE ET PAIX) et du Prêtre (LADY MACBETH DE MZENSK) à la Canadian Opera Company ; de Raimondo (LUCIA DI LAMMERMOOR) à l’Opéra de Cincinnati et l’Opéra de Montréal ; et de Collatinus (LE VIOL DE LUCRÈCE) à l’Opéra de Montréal et au Pacific Opera de Victoria.  Il a tenu les rôles de Oroveso (NORMA) et de Sparafucile (RIGOLETTO) au Pacific Opera de Victoria ; et de Seneca (LE COURONNEMENT DE POPPÉE) avec Opera Atelier de Toronto et l’Orchestre Tafelmusik, ainsi qu’à l’Opéra de Cleveland.  Il a également chanté Lignière lors de la première mondiale du CYRANO de David DiChiera au Michigan Opera Theatre ; Colline (LA BOHÈME) à l’Opéra d’Edmonton et l’Opéra de Québec ; ainsi que Créon (MÉDÉE de Charpentier) et Hidraot (ARMIDE de Lully) avec Opera Atelier de Toronto et l’Orchestre Tafelmusik.

De ses récentes apparitions lors de concerts, citons Tirésias (OEDIPUS REX de Stravinski) avec l’Orchestre Symphonique de Montréal ; Pater profundus (HUITIÈME SYMPHONIE de Mahler) au Brott Music Festival ; Nourabad (LES PÊCHEURS DE PERLES) et Arkel (PELLÉAS ET MÉLISANDE) au MusicFest de Vancouver et à l’Opéra de Vancouver ; ainsi que Le Roi de Trèfles (L’AMOUR DES TROIS ORANGES) avec la compagnie Opera In Concert de Toronto.  Il fût aussi soliste invité dans le KYRIE de Christos Hatzis pour la radio de Radio-Canada ; la MESSE EN LA BÉMOL MAJEUR de Schubert pour l’orchestre et la radio de Radio-Canada, et le MusicFest de Vancouver ; le DIXIT DOMINUS de Vivaldi avec Le Ballet National du Canada ; ainsi que dans le REQUIEM de Mozart au Festival d’Elora, avec Orchestra London et les Orchestres Symphoniques de Windsor, Thunder Bay, Victoria et Edmonton.

Notons qu’Alain Coulombe a chanté dans L’ENFANCE DU CHRIST de Berlioz avec l’Orchestre Symphonique de Boston et la Philarmonie de Dresden, et a tenu le rôle de Phinée (dvd du PERSÉE de Lully) pour EuroArts avec Opera Atelier de Toronto et l’Orchestre Tafelmusik.  Il était Leporello auprès du Don Giovanni de Dmitri Hvorostovsky lors d’un DON GIOVANNI donné en version de concert (George Weston Recital Hall), et au cinéma il incarne Masetto dans DON GIOVANNI UNMASKED de Rhombus Media, toujours aux côtés de Dmitri Hvorostovsky.

Parmi ses enregistrements, Alain Coulombe compte L’ENFANT ET LES SORTILÈGES de Ravel avec l’Orchestre Symphonique de Prague et Le Théâtre Sans Fil ; WAITING FOR MISS MONROE de Robin de Raaff sous l’étiquette Challenge Records International, SERINETTE, CHURA CHURAM et THE DEATH OF ENKIDU d’Harry Somers sous l’étiquette Centrediscs Records ; la première mondiale du CYRANO de David DiChiera au Michigan Opera Theatre ; la bande sonore du film de Rhombus Media, DON GIOVANNI UNMASKED sous l’étiquette CBC Records ; ainsi que de nombreuses captations radiophoniques en direct lors de performances livrées à l’opéra ou en concert, en Europe et à travers l’Amérique du Nord.

JUILLET 2017 – Téléchargez WORD | PDF

Photo en vedette: DON GIOVANNI, Salzburg Festival 2016, avec Ildebrando D’Archangelo